BARBARA MORIN Painter


 Presenting Barbara Morin’s artistic work is a delicate task, as her techniques disrupt our customary references.  How to qualify her particular style that does not leave one indifferent, as to probable figurations linked to childhood imagination. 
 
Art Brut referring to what the canvases evoke of an instinctual creation, necessary and primary, indicating a quest to show what cannot be spoken.
 
Contemporary premier art, in the noble sense, in that it refers to the diversity of the world, the universality of feeling and the uniqueness of emotion. 
 
Barbara proposes to meet us in her universe of color and form, to evoke the plurality of the human condition, and particularly that of women, through it’s supposed multiplicity.  In her own way, Barbara invites us to shift our way of viewing, evoking a lived experience, heavy with signification, and whose meaning is personal to each and every one.
 
So let’s allow ourselves to be surprised by this artistic technique, unfinished, multiple, and creative.
 
 
-Philippe

 

Barbara Morin, peintre chercheuse d'âmes


Barbara Morin est une peintre chercheuse d'âmes qui parle à nos coeurs.
L'artiste vit à Annecy. Ses origines germano-françaises lui donnent la richesse d'une double culture.
Créatrice depuis l'enfance, Barbara dévoile dans ses oeuvres un monde où l'énergie est palpable, la sensibilité délicate précise presque intrusive.
L'artiste peint avec des influences multiples mais sans relier les contours de ses toiles à un style défini.
Son sujet c'est l'humain; des personnages ou séries de portraits déclinés autour de différents thémes: l'Enfance, les Origines, les Princes et les Princesses...des Personnages d'ici ou d'ailleurs...
Ses personnages se révèlent dans une mise en scène entre l'errance et le rêve, dans une atmosphère surréaliste et singulière. Ils regardent souvant le spectateur, parfois de face, souvent en retrait. Leur présence semble bien antérieure, leurs chemins nous parlent. Il y a des bouches qui veulent rire, des souffrances qui voudraient sourire, des histoires humaines, des rêves d'enfance.
L'enfance vit dans tous ses personnages, dans les animaux, dans les instruments de musique, dans les objets dans les attributs.
L'enfance devient la matière, la couleur, l'expression des oeuvres.
La peinture de Barbara parle d'humanité et des origines. Les personnages sont cabossés, écorchés, mélancoliques mais vivants. Elle parle aussi d'enfants rois, d'enfants nouveaux, d'enfants habités par le monde.
On devine de la mélancolie, la tristesse ne sera qu'une impression fugace vite balayée par la couleur des toiles. Des couleurs sont posées comme un onguent, du bleu du rose du jaune des pastels qui parsèment les collages et la peinture d'une émotion vive et chaude.
La couleur joue un rôle essentiel dans la construction des tableaux. Elle semble être là pour adoussir des souffrances, transformer des failles en forces et donner une impression de velour.
L'artiste joue avec les coulures et les taches, les productions du hazard, pour garder comme un trésor les imperfections.

Son travail est là, instinctif, expressif et singulier. 

Marie Cianni

 

 Barbara Morin, Painter
 

 Barbara Morin is a painter, who searches for souls to reveal in her work, and who speaks to our hearts.  
She lives in Annecy, France, and her German and French roots give her the richness and diversity of two cultures.
A natural creator since her childhood, Barbara’s work unveils a world where energy is tangible, and where the precise and delicate sensitivity is almost intrusive.
 
This artist paints using multiple influences, but doesn’t confine her work to a definite style. Her subject is humanity, with characters or series of portraits elaborated around different themes : Childhood, Origins, Princes and Princesses. . . .characters from near and far. . .
 
These characters are revealed in a setting somewhere between wandering and dreaming, in an atmosphere surrealist and unique.
They often seem to look at the spectator, sometimes directly, sometimes from a distance.
Their presence seems ancient, their paths seem to draw one in to their world. 
There are mouths that wish to laugh, suffering that would like to smile, stories of people, dreams of childhood. 
 
Childhood shines through all of her characters, as well as in the animals, the musical instruments, the objects, and their attributes.  
Childhood becomes matter, color, and the expression of her paintings.
 
Barbara’s paintings speak of humanity and it’s origins.
The characters are battered and flayed, melancholic but alive.  
She also speaks of spoiled children, new children, and of children inhabited by the world.  
 
The suggested melancholy and sadness are only fleeting impressions quickly swept away by the color of the paintings.  The colors are laid like ointment, from blue to pink to yellow pastels, dotting the collages and the paintings with warm and vivid emotion.
Color plays an essential role in the elaboration of her paintings.  It seems to be present to soften the suffering, transforming faults to force, and giving a velour-like impression. 
 
The artist plays with color and spots, which are chance productions, as if to keep the imperfections like treasures.
 
Her work is right there. . .instinctive, expressive, and unique.
 
-Marie Cianni


 
 
 Présenter le travail artistique de Barbara Morin est une tache délicate, tant sa démarche bouscule les codes habituels. Comment qualifier son style si particulier qui ne peut laisser indifférent dans ce qu'il propose de figurations probables liées à l'imaginaire de l'enfance.
Art brut dans ce que les toiles renvoient d'un processus de création pulsionnelle, nécéssaire et primordiale, dans une quête autodidacte de montrer ce qui ne peut se dire.
Art premier contemporain, au sens noble des arts premiers, dans ce qu'il rend compte de la diversité du monde, de l'universalité des sentiments et de la singularité des émotions.

Barbara nous propose une rencontre particulière dans son univers de couleurs et de formes pour évoquer la pluralité de notre condition humaine, et plus particulièrement de celle des femmes, dans ce qu'elle suppose de multiplicité. A sa manière, Barbara nous invite à porter un regard décalé, évocateur d'états vécus, chargé de signes où le sens revient à chacun.

Alors laissons nous surprendre par cette démarche artistique inachevée, créative et plurielle.

Philippe